Je T'assure

Pourquoi assurer son chien

Avoir un chien de compagnie est une grande responsabilité. Il faut veiller à le maintenir en bonne santé. Des mesures telles que la vaccination et l’identification lui sont indispensables. Il peut aussi lui arriver d’être sujet à une maladie, un accident. Cependant, le soigner devient vite onéreux lorsqu’on néglige de prendre certaines précautions. Souscrire à une assurance pour chien amoindrit l’incidence financière liée à ces risques aléatoires et particuliers.

Aujourd’hui, la médecine vétérinaire devient de plus en plus chère. Ses prix ont augmenté de plus de 70 % en une décennie. Voici des exemples de coûts isolés pour les soins d’un chien :

  • La consultation du vétérinaire peut varier entre 30 et 100 euros ;
  • En cas d’analyse en laboratoire, le prix est fonction de l’examen à effectuer. Il se situe entre 50 et 100 euros et augmente en fonction de la technologie requise ;
  • Soigner une gastro-entérite coûte environ 80 euros ;
  • Éradiquer une simple toux chez l’animal coûte près de 70 euros. Si cette toux n’est qu’un symptôme d’une autre maladie, la note s’aggrave ;
  • Les maladies dermatologiques les plus banales induisent jusqu’à 120 euros de frais ;
  • Les allergies exigent jusqu’à 250 euros pour un trimestre et peuvent aller au-delà ;
  • Une radiothérapie pour lui enlever des tumeurs cancéreuses coûte jusqu’à 1.200 euros pour les séances ;
  • Les soins pour la rupture de ligaments croisés peuvent frôler 1.500 euros, à cause de la délicatesse de l’opération.

Ces montants sont des moyennes et varient à la hausse ou à la baisse selon les régions et le cabinet vétérinaire.

Par défaut de moyen, beaucoup de propriétaires laissent leurs animaux souffrir. Certains cherchent des solutions de fortune inefficaces. Pire encore, d’autres recourent à l’euthanasie. On estime que 250.000 animaux sont euthanasiés chaque année pour cause financière. Votre chien peut rester en bonne santé si vous veillez à l’assurer convenablement. 

En plus de sauver la vie de votre compagnon, l’assurance protège aussi votre portefeuille. Sans assurance, la santé de votre toutou peut en moyenne vous coûter 250 à 700 euros par an (www.Leparisien.fr). Cela dépasse plusieurs milliers d’euros pour des problèmes graves ou persistants. Alors qu’assurer son chien est possible déjà à partir d’une dizaine d’euros par mois. Et la cotisation dépasse rarement 60 euros/mois pour une prise en charge complète. 

QUELLE FORMULE CHOISIR ? 

En Suède, plus de 80 % des propriétaires ont assuré leurs compagnons à poils. En France, la moitié des habitants disposent d’au moins un animal de compagnie. Et bien qu’ils aiment leurs compagnons, seulement 3 % des propriétaires les protègent. Certaines polices d’assurance sont pourtant très avantageuses. Elles couvrent la vaccination, les interventions chirurgicales et la stérilisation du chien. 

Il est possible de souscrire auprès d’une société d’assurance ou auprès d’une mutuelle. Elles partagent plusieurs points communs. Elles ont néanmoins quelques règles de fonctionnement différentes. 

Dans les deux cas, les souscripteurs versent une cotisation annuelle ou mensuelle. En cas de sinistre, la prise en charge du chien est totale ou partielle, suivant les termes de leur contrat. La plupart des assurances proposent trois types de garanties. La garantie de base, celle intermédiaire, et la garantie premium qui est plus complète. Les remboursements sont souvent plafonnés par une limite annuelle fixée d’avance. Un remboursement, même partiel, des frais engagés évite aux propriétaires une dépense budgétivore imprévue. 

La société d’assurance appartient à des actionnaires et vise un but lucratif. Avec ces sociétés, les cotisations sont assez standards et varient peu. Il est rarissime de modifier les garanties offertes aux bénéficiaires avant terme.

Dans le cas d’une mutuelle par contre, il n’existe aucun titre de propriété. Les adhérents sont considérés comme les décideurs, car ils élisent les représentants. Les coûts et les garanties dans une mutuelle peuvent être changés spontanément. Un contrat peut même sous certaines conditions être résilié. Ou le remboursement revu à la baisse.

Donnez les caractéristiques de votre chien et recevez un devis complet et gratuit !

QUAND SOUSCRIRE A UNE ASSURANCE POUR CHIEN ?

Le meilleur moment pour assurer son compagnon se situe entre l’âge de 3 mois et 10 ans. On estime en effet qu’en dehors de cette tranche d’âge, le canidé est plus vulnérable. Selon ses antécédents de santé et son âge, les assureurs appliquent un délai de carence plus ou moins important. Il s’agit d’un délai entre la date de souscription de la mutuelle et la prise en charge effective de l’animal. Ce délai va de 7 à 60 jours, et dure même plusieurs mois parfois. Il vise à s’assurer que l’animal à assurer est bien en bonne santé. 

En cas de maladie héréditaire détectée pendant cette période, le contrat peut être rejeté. Le chien peut aussi, pendant ce délai, être victime d’un accident ou d’une pathologie. Les soins inhérents à ces traitements seront non remboursables, même après le délai de carence. Cependant, plus l’animal est jeune (entre 3 et 6 mois), plus il est possible de réduire ou de supprimer tout délai de carence. Il est donc recommandé de protéger son animal dès les 6 premiers mois.

Un formulaire de santé dûment rempli par un vétérinaire peut avoir un effet similaire sur le délai. Ce certificat est joint à la demande de souscription envoyée à l’assureur. 

La police de votre contrat doit être lue avec minutie pour tenir compte de tous ces détails. Utiliser notre comparatif d’assurance pour chien vous permet de trouver le délai le plus court. Vous y trouverez aussi la formule la plus adéquate pour votre compagnon.

LE FONCTIONNEMENT DE L’ASSURANCE POUR CHIEN

Bien que l’assurance pour chiens soit facultative, la loi L211-12 la rend obligatoire pour ceux des catégories 1 et 2. En effet, les chiens dits de garde et d’attaques sont jugés à risques. Ils peuvent causer des dommages sévères aux personnes et aux biens. Une garantie responsabilité civile (RC) est donc imposée à leurs propriétaires. Elle diffère de la garantie RC du contrat multirisque habitation. Ce contrat exclut en effet les dommages causés par ces deux catégories. 

Certaines sociétés refusent de les assurer pour diverses raisons. En plus d’être dangereux, ils sont aussi plus vulnérables aux maladies héréditaires et accidents avec l’âge. Une assurance santé pour chien peut donc s’ajouter à leur assurance RC obligatoire. En conséquence, certaines sociétés se spécialisent dans ces deux catégories de chiens.

Pour se faire rembourser, il faut se munir de la feuille de soins fournie par l’assureur. Lors de la visite médicale, la feuille est remplie et signée par le vétérinaire. Une copie de la facture payée est jointe à cette feuille de soins.

Le tout est ensuite expédié à l’assureur qui, après vérification, détermine le montant dû. Il se charge dans un délai de 5 à 30 jours de procéder à son remboursement par chèque, virement ou autres.

Notre comparateur d’assurances vous fait gagner du temps et de l’argent en protégeant votre chien. Profiter d’un coût réduit et soigner son animal sans problème d’argent est à votre portée !

Catégories

Auteurs